Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La "marinette"...

Publié le par Sophie Assimans

La "marinette", c'est moi...

La "marinette", c'est moi...

C'était en 1991. Papa savait qu'il allait nous quitter.

Je n'ai pas rechigné quand il m'a demandé de me prêter au jeu du photographe.

Il voulait voir "sa marinette" sur la toile.

J'étais infirmière, "sorcière", dans la Marine Nationale,"quartier Maître de 1ère classe", "quartier maître Chef", "Chouff", comme on nous appelait...

Papa affectionnait ces tenues, il s'émerveillait d'ailleurs de toutes mes activités militaires !

Lors de leurs visites à Brest, lui et Maman avaient eu l'occasion de me voir courir dans les couloirs de l'hôpital, de m'affairer à répondre aux sonnettes, sourire et converser avec les patients et leurs familles.

Il parlait peu, mais toujours à propos.

Je le craignais, je l'aimais, je le respectais...

Je ne me souviens pas qu'il m'aie dit que j'étais belle avant ces photos.

Pourtant, plus de 20 ans après, je comprends...

Son "écureuil", sa petite fille qui croquait dans une pomme avant de la poser;

Sa petite rousse qui mangeait des noisettes;

Sa petite "boudeuse" qu'il adorait taquiner;

était devenue une femme dynamique, passionnée et épanouie.

Lui l'avait compris, moi pas encore !!!

Son cancer l'épuisait, j'avais fait une permutation sur le CFM Hourtin pour me rapprocher de lui et l'accompagner dans sa maladie. Il a attendu que je rentre le week-end pour que je l'amène voir ce "poster" que le photographe avait mis en vitrine. Nous sommes restés là, tous les deux, assis dans la voiture, à contempler la photo de cette "marinette"...

Il était mourant, fatigué, triste mais heureux et fier.

Il fermait les yeux et nous disait de parler, il aimait, il voulait nous écouter.

"Vous êtes là, tout est bien"!!

Ma douleur passée, je crois qu'il est parti en paix...

Nous n'avons pas su préserver la "famille" qu'il avait créée, l'unité qu'il espérait.

Chacun construit sa propre famille, c'est la vie !!!

A 80 ans, Maman voit chacun de ses enfants et c'est cela l'important.

A 43 ans, en ressortant ces photos, je comprends, le message conscient ou inconscient qu'il m'a laissé.

A l'époque, je ne voyais qu'une photo, lui voyait au-delà de l'image...

Le temps a marqué son passage sur mon visage mais peu importe.

Aujourd'hui, je sais ce que je vis,

Je sais ce que je vois,

Je peux rire, pleurer ou chanter, je peux être triste ou agacée, ce n'est que passager !!!

Je sais qui je suis, je suis heureuse et épanouie!

Cette photo, c'est moi...

Merci à Michel, notre photographe, aujourd'hui en retraite, qui se rappelle encore de ce moment et qui a su avec tant de sensibilité, immortaliser mes sentiments.

La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...
La "marinette"...

Commenter cet article

Marie 02/10/2015 23:11

Sur l avant dernière photo .... On dirait Jenny maintenant. Très belle série de photo. Ça nous rajeunie !